Village métier Hanoi

Village métier Vietnam Hạ Thái: l’art de la laque

Village métier Hanoi: entre laque et sculpture sur bois et autres matières, on va vous faire découvrir les origines de plusieurs des objets qui meublent la vie vietnamienne d’hier et d’aujourd’hui, ainsi que des éléments d’un riche patrimoine autant profane que sacré.

Village de Hạ Thái

Comment aller au village de Hạ Thái?

Pour se rendre à Hạ Thái, village métier Hanoi très connu pour l’art de la laque, il faut prendre la route nationale 1A qui quitte Hà Nội vers le sud, longeant le début de la voie ferrée qui mène sans interruption jusqu’à Hồ Chí Minh Ville. Vous serez encore dans la banlieue quand on vous proposera de bifurquer vers l’autoroute, située plus à l’Est. Résistez à cette tentation : l’autoroute passe bien par Hạ Thái, mais sans moyen d’en sortir ni de s’y arrêter, donc restez sur l’ancienne route. Au kilomètre 17 à partir de Hà Nội, il y a un pont qui traverse la rivière Tô Lịch. On tourne aussitôt à gauche sur la petite route qui mène à Hạ Thái. Si vous voyez un panneau situé sur la droite de la nationale indiquant le village de Nhị Khê, c’est que vous avez dépassé la route pour Hạ Thái.

Le contexte du village

Certains disent que la laque est apparue à Hạ Thái il y a plus de 200 ans, d’autres placent son arrivée plus loin, d’autres encore, plus proche. Les habitants de Duyên Trýờng, situé au sud de la commune, font aussi de la laque. Auparavant, c’est le village de Bình Vọng qui était très célèbre pour l’artisanat de la laque dans le delta, mais depuis au moins 50 ans, les habitants là-bas ont arrêté d’en produire.

Ici, au village métier Hanoi Hạ Thái, c’est la laque qu’ils préfèrent…

Qu’est-ce que la laque ?

En somme, c’est un genre de plastique naturel. Outre le Vietnam, plusieurs pays et régions asiatiques ont une longue tradition du laquage végétal, dont la Chine, le Japon, la Péninsule coréenne, la Thaïlande et le Myanmar. Il y a des variantes dans les arbres utilisés et la qualité de laque obtenue, mais la laque vietnamienne est l’une des plus prisées, pour sa relative transparence et sa finition flexible et robuste.

Village métier HanoiVillage métier Hanoi

Pourquoi laquer?

La laque fournit une protection de taille : elle crée une jolie enveloppe étanche et hermétique autour d’un objet. Cette couche protectrice est à la fois étonnamment souple, robuste et très résistante aux effets délétères de l’eau, des acides, des alcalis et de l’abrasion. Elle protège les matières organiques des insectes, et de la moisissure ou la pourriture. Le bois, principal support laqué, résiste mieux ainsi traité à l’humidité et à la chaleur sans se gonfler, se gondoler ou se fendre. De plus, les couleurs naturelles ou préparées de la laque ne s’estompent que très lentement sous les effets de la lumière et du temps. L’objet laqué, mat ou brillant, jouit d’une belle apparence dure, lisse et élégante.

Comment laquer ?

Avec précaution : la vraie laque traditionnelle; quoique d’origine purement végétale; est très toxique: elle contient un cocktail de phénols; composés chimiques hautement irritants. Un contact entre la peau et la laque fraîche peut entraîner des dermatites; et des allergies graves. Sournoises; ces réactions ne se produisent jamais la première fois; uniquement après des contacts à répétition. Autrefois, les laqueurs asiatiques soignaient leurs allergies terribles avec des fruits de mer ; aujourd’hui, on porte des gants en plastique, on évite d’y toucher ou l’on utilise des substituts moins toxiques. Notons toutefois qu’une fois séchée, la laque ne présente aucun danger : manger avec des baguettes laquées sur des assiettes laquées est bien moins risqué que de cuisiner avec des casseroles en aluminium…

Avec préparation : la laque contient déjà de l’eau; dans des cas très rares; on peut la diluer uniquement avec de l’eau; mais; dans la grande majorité; on le fait avec de la térébenthine; beaucoup plus pratique à l’usage. Les laques colorées doivent être mélangées préalablement.

>>>Voir aussi le voyage sur mesure au Vietnam de l’agence de voyage locale au vietnam

Avec patience : la laque au village métier Hanoi s’applique lentement et minutieusement; par minces couches superposées. On commence par une préparation soigneuse des surfaces de l’objet à laquer; s’assurant en ponçant que toute aspérité soit aplanie; toute dépression et fissure comblée avec du mastic. Ensuite alternent l’application de la laque; l’attente de séchage et le ponçage. Ce cycle doit être répété au moins une dizaine de fois afin de produire une belle finition. Tout cela peut prendre très longtemps; et le temps de séchage est considérable et variable : une particularité de la laque; qui peut paraître paradoxale; c’est qu’elle sèche plus rapidement en milieu chaud et surtout humide. Traditionnellement; il y avait un pic d’activité chez les laqueurs vietnamiens au printemps; période idéale pour la productivité. On peut également laisser des objets laqués à sécher dans des boîtes fermées; entourées de linges humides.

Que laque-t-on ?

Si la laque était d’abord l’apanage de la grande noblesse ou réservée aux objets de culte; son emploi s’est quelque peu élargi et popularisé au fil du temps. Voici certaines choses qu’on peut trouver enduites de laque : poutres, colonnes, portails, portes, meubles de toutes sortes, statues, trônes, autels, palanquins, sentences parallèles, panneaux latéraux, bougeoirs, livres, cercueils, paravents, rames, boucliers, manches de lances, attelages de chevaux, marionnettes sur l’eau, pousse-pousse, boîtes, plateaux, assiettes, bols, baguettes, tableaux, bijoux, oreillers, abat-jour, vases à fleurs, échiquiers, compotiers, dents et momies de bonzes.

La laque et les beaux-arts

On a fait des tableaux laqués depuis des siècles au Vietnam; des scènes plutôt agrestes ou purement décoratives. L’utilisation de la laque dans la peinture a reçu une impulsion importante; dans les années 1920 et 1930 au contact de l’art occidental; introduit à l’époque coloniale française avec la fondation à Hà Nội de l’École des beaux-arts de l’Indochine en 1925.
Un art moderne; exprimé en partie par le médium de la laque; a vu le jour : tout en faisant des expériences techniques avec des couches superposées de couleurs différentes; ensuite poncées et retravaillées; avec ajouts de feuilles d’or et d’argent et incrustations diverses; une nouvelle esthétique s’est dégagée de la laque.

L’école des laqueurs de Hà Nội est née; avec plusieurs étudiants des beaux-arts; qui sont devenus des laqueurs renommés.

Pour plus d’information de voyage au Vietnam, veuillez consulter: voyage au Vietnam, voyage à hanoi, tour à hanoi, séjour à hanoi, Circuits touristiques à hanoi, guide Francophone à hanoi, choses à visiter à hanoi, que faire a hanoi et alentours, que faire a hanoi en 3 jours, que faire a hanoi blog, que faire absolument a hanoi, que faire et voir a hanoi, que faire autour hanoi, que faire à hanoi, chose a faire a hanoi, quoi faire a hanoi vietnam, que faire vers hanoi, visiter Hanoi, que voir a Hanoi, ,illage métier Vietnam, village Vietnam, village métier hanoi.

ringotradeсотейникигингивитдомашняяТунянvisites sochi

5/5 - (2 votes)
Voir les autres articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

RECOMMANDÉE SUR
Infos et Circuits
AVIS DE NOS VISITEURS
Merveilleux voyage en famille au Vietnam

Bonjour Linh et toute équipe. Avant tout je vous souhaite une excellente nouvelle année 2020, j’espère qu’elle vous apportera Amour, Bonheur, Santé et réussite pour vous et toute votre famille. Nous tenons à vous envoyer ce message afin de vous remercier pour le merveilleux voyage que vous avez préparé pour nous, tout s’est merveilleussement passé […]

View All Commentaires...