La dynastie des Lê

1La dynastie des Lê: Un mouvement insurrectionnel pour reconquérir l’indépendance nationale est déclenché partout dans le pays, puis converge sous le drapeau de l’insurrection de Lê Loi, à Lam Son, province de Thanh Hoa.

Après dix ans de résistance, avec le soutien du peuple et l’assistance de généraux de talents, dont le héros national Nguyên Trai, la guerre de libération est gagnée. L’article Binh Ngo Dai Cao de Nguyên Trai fut considéré comme un exemplaire de déclaration de l’indépendance.

Au XVe siècle, la société du Vietnam est stable, l’agriculture est rétablie et développée, l’industrie et le commerce connaissent de nouveaux progrès. La doctrine confucéenne devient idéologie orthodoxe. La formation des talents par la voie de concours littéraires et l’étude des livres classiques font partie de ce siècle. Le Code pénal national encore appelé le code Hong Duc, est élaboré, reflétant fidèlement la situation politique, économique et sociale du Vietnam à ce moment-là.

Au XVe siècle, la dynastie des Le se détériore. En 1527, Mac Dang Dung renverse le roi Lê, et établit le règne des Mac à Thang Long (Hanoi). La famille Trinh mobilise une résistance contre les Mac. En 1592, les forces de Trinh s’emparent de Thang Long; le roi Le s’empare de nouveau du trône, mais, en réalité, tous les pouvoirs sont détenus par les seigneurs Trinh.

Dans le Sud, les seigneurs Nguyên ont élargi leur territoire jusqu’au delta du Mékong et entreprennent en même temps une guerre contre la famille Trinh. La guerre entre les deux dura de 1627 à 1772.

C’est l’époque où le Vietnam était connu beaucoup de grandes perturbations tant politiques que socio-économiques. Depuis la fin du XVIe siècle, le pays avait établi des liens commerciaux avec les pays occidentaux comme le Portugal, l’Espagne, les Pays-Bas, la Grande-Bretagne, la France. Grâce auxquels que le catholicisme commençait à se propager au Vietnam à cette époque.

L’économie et la production de marchandises se développaient, et ainsi, bon nombre de centres urbains s’épanouissaient. À Dang Ngoai (nord) il y avait Thang Long, Pho Hien et à Dang Trong (sud), il y avait Hoi An, Thanh Ha, et Nuoc Man.

Voir les autres articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

RECOMMANDÉE SUR
Infos et Circuits
AVIS DE NOS VISITEURS

Bonjour Mlle Tien et toute l’equipe de l’agence francophone vietnamienne. Nous voici rentrés à la maison et ayant réglé nos affaires courantes; nous prenons le temps de vous faire un dernier retour . Tout d’abord nous tenons à vous remercier ainsi qu’à vos collègues l’extreme disponibilité et écoute; dont vous avez fait preuve tout au […]

View All Commentaires...